Le Blog d'ET

17 février 2009

Lectures de janvier : L'Affaire Jane Eyre

Une autre lecture commune...

L'Affaire Jane Eyre, Jasper Fforde

affaire_jane_eyre

Présentation de l'éditeur
Dans le monde de Thursday Next, la littérature fait quasiment office de religion. A tel point qu'une brigade spéciale a dû être créée pour s'occuper d'affaires aussi essentielles que traquer les plagiats, découvrir la paternité des pièces de Shakespeare ou arrêter les revendeurs de faux manuscrits. Mais quand on a un père capable de traverser le temps et un oncle à l'origine des plus folles inventions, on a parfois envie d'un peu plus d'aventure. Alors, lorsque Jane Eyre, l'héroïne du livre fétiche de Thursday, est kidnappée par Achéron Hadès, incarnation du mal en personne, la jeune détective décide de prendre les choses en main et de tout tenter pour sauver le roman de Charlotte Brontë d'une fin certaine... " Au croisement du roman policier et de l'uchronie déjantée, Jasper Fforde signe un ouvrage jubilatoire. " Le Monde des livres.

Biographie de l'auteur
Jasper Fforde vit au pays de Galles. Après avoir travaillé vingt ans dans l'industrie cinématographique, il a choisi de concrétiser son rêve d'enfant : devenir écrivain. Son premier roman, L'Affaire Jane Eyre, situé à la frontière entre le thriller littéraire et le conte fantastique, est devenu un livre culte aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne. Le second volume des aventures de Thursday Next, Délivrez-moi !, a paru en 2005 au Fleuve Noir.

Posté par etcantal à 10:24 - Commentaires [3] - Permalien [#]

Lectures de janvier : Brooklyn Follies

Voici la première sélection d'une lecture commune organisée par le forum du Trouble :

Brooklyn Follies, Paul Auster

brooklyn_follies

Brooklyn Follies est un roman de Paul Auster publié en 2005 premièrement en France et en Serbie (chez l'éditeur Geopoetika, Belgrade), et puis aux États-Unis. Ce roman reprend à peu près tous les thèmes qui lui sont chers, à savoir sa ville de New York et plus particulièrement le borough où vit l'écrivain, Brooklyn, mais aussi les concours de circonstance, la famille, la disparition des proches, le délitement financier, le monde des livres etc. Ici encore le héros cherche à rassembler certains morceaux qui sont nécessaires à son existence : reconquérir l'amour de sa fille, aider son neveu favori à réussir dans son désir de retrouver sa sœur et d'aider son patron à garder à flot une librairie spécialisée. Le tourbillon vers lequel nous entraîne Paul Auster dans ce roman n'est pas sans rappeler Smoke et Brooklyn Boogie, mais dans une version un peu plus familiale, un peu plus intimiste.

Posté par etcantal à 10:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Lectures de janvier : littérature de jeunesse

Quelques romans de littérature jeunesse sur le Moyen-âge pour alimenter ma liste de lecture pour mes élèves de cinquième :

Le Roi Arthur, Morpurgo

arthur

L'Inconnu du donjon, Brisou-Pellen

inconnu_du_donjon

Double Meurtre à l'Abbaye, Mirande

double_meurtre___l_abbaye

Sans-Atout et le cheval fantôme, Boileau-Narcejac

sans_atout

Posté par etcantal à 10:07 - Commentaires [4] - Permalien [#]

Lectures de janvier : Perceval ou le Conte du Graal

Pour les vacances de Noël j'ai acheté ce recueil sur la légende du roi Arthur et des chevaliers de la Table Ronde :

l_gende_arthurienne

Pour les amoureux de la légende du roi Arthur et des chevaliers de la Table ronde, une armada d'universitaires, sous la direction de Danielle Régnier-Bolher (maître de conférences à l'université de Paris III, Sorbonne nouvelle), a conçu le livre qui réunit les plus grands textes européens du XIIe au XVe siècle. La préface de Danielle Régnier-Bohler situe parfaitement le phénomène arthurien dans la littérature et l'Histoire. D'emblée, le regard sur ce monde est plus averti lorsqu'il commence à découvrir la première aventure : Perceval le Gallois ou le Conte du Graal. Par ailleurs, chacune des quinze histoires bénéficie de notes, d'une bibliographie et d'une introduction, signée à chaque fois par un spécialiste différent. Ainsi peut-on faire des recoupements grâce à ces éclairages complémentaires qui interdisent une vision unique du mythe. Bien au contraire, des perspectives s'esquissent et laissent deviner les facettes qui rendent cette légende universelle. Enfin, un lexique des termes de civilisation, une table des noms propres et cartes ainsi qu'un tableau chronologique conçu par Michel Pastoureau enrichissent cette authentique encyclopédie arthurienne. Il ne reste alors qu'à se laisser glisser dans le labyrinthe merveilleux qui berça tout l'Occident et à remercier ce collectif d'érudits pour ce cadeau inestimable ! --Jean-Marc Savary

Histoires évoquées :

Perceval le Gallois ou le Conte du Graal
Perlesvaus, le Haut Livre du Graal
Merlin et Arthur : le Graal et le Royaume
Le Livre de Caradoc
Le Chevalier à l'épée
Hunbaut
La Demoiselle à la mule
L'Âtre périlleux
Gliglois
Méraugis de Portlesguez
Le Roman de Jaufré
Blandin de Cornouaille
Les Merveilles de Rigomer
Meliador
Le Chevalier au papegau

Pour l'instant je n'ai lu que Perceval ou le Conte du Graal, j'ai largement de quoi assouvir mes envies de légendes arthuriennes avec ce livre !

Posté par etcantal à 09:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Lectures de janvier : Le Guépard

Au départ j'ai choisi ce livre parce qu'il est au programme de terminale littéraire cette année, et que je ne le connaissais pas encore...

Le Guépard, Giuseppe Tomasi di Lampedusa 

gu_pard

Présentation de l'éditeur
En 1860, une aristocratie décadente et appauvrie, sourde aux bouleversements du monde, règne encore sur la Sicile. Mais le débarquement des troupes de Garibaldi amorce le renversement d'un ordre social séculaire. Conscient de la menace qui pèse sur les siens, le prince de Salina se résigne à accepter l'union de son neveu Tancrède avec la belle Angélique, fille d'un parvenu. Ultime concession qui signe la défaite du Guépard, le blason des Salina...

Biographie de l'auteur
Le prince sicilien Giuseppe Tomasi Di Lampedusa (1896-1957) mourut juste après avoir écrit Le Guépard, son unique roman. L'adaptation cinématographique de Visconti, avec Alain Delon et Claudia Cardinale, a obtenu la Palme d'or à Cannes en 1963.

Posté par etcantal à 09:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Lectures de janvier

J'ai décidé d'ajouter une nouvelle rubrique pour étoffer un peu ce blog, celle de mes lectures. Chaque moi je vais faire la liste de ce que j'ai lu, et au fur et à mesure je vais essayer d'ajouter les commentaires. Il y a tellement de bons blogs de lecture, le mien n'a pas l'ambition d'en être un !

Comme j'ai débuté ce blog en janvier, je vais essayer de me rappeler de tout... C'est très varié, de la littérature de jeunesse (que je dois lire pour mon travail, sinon je n'en lirais jamais...) aux classiques, en passant par mes genres préférés, les polars et la littérature américaine.

Posté par etcantal à 09:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 février 2009

Vivement cet été

Ca y est, nous avons réservé nos billets d'avion pour partir à Chicago cet été ! Plus d'un mois loin des tracasseries françaises...

La dernière fois que j'y suis allée, c'était pendant l'été 2003... Que le temps passe vite ! J'y ai passé un an et demi après mon bac, et depuis je rêve d'y retourner, pourquoi pas pour y vivre !

Vous avez donc compris que mon choix numéro un pour l'expatriation est les Etats-Unis. Le paradis des chercheurs dit-on, mais seulement une fois qu'on a franchi les épreuves du parcours initiatique (administration, carte verte, sécu...). Pire qu'un chemin de croix, mais tellement tentant ! Là-bas, tout paraît possible, les Américains n'ont pas peur d'avoir des idées et surtout, ils n'ont pas peur de tout faire pour y arriver. Quelque soit le projet que l'on a, même le plus fou, personne n'essaie de vous en dissuader, au contraire ! Je connais deux personnes qui, au sortir de lycée de campagne, ont un jour décidé de réaliser leurs propres films, et de tenter leur chance dans le monde du cinéma. Et bien quelques années plus tard, les voilà l'un réalisateur de documentaires à Hollywood, l'autre préparant son troisième long métrage pour le festival du film indépendant de Sundance. Personne n'a jamais douté d'eux et ils ne doivent leur succès qu'à eux-mêmes et à leur travail acharné. Et ces exemples sont loin d'être isolés. C'est cette ambiance, ce bouillonement d'idées et cette émulation créatrice, véritable drogue, qui me manquent le plus en France... Il est temps pour moi de retourner là-bas pour retrouver ce que j'ai perdu après plusieurs années d'une routine rassurante mais anésthésiante...

Posté par etcantal à 10:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 janvier 2009

Quand faut s'y mettre...

Cette fois-ci, il faut se lancer : je suis inscrite en thèse depuis décembre, et, il faut bien l'avouer, je n'ai pas vraiment commencé... Le travail paraît tellement énorme que je ne sais pas par quel bout le prendre. Bon déjà, il faut que j'arrête d'angoisser et de réfléchir : je vais procéder petit bout par petit bout, c'est le seul moyen d'avancer sans paniquer. Dans un élan d'optimisme caractéristique du samedi matin, j'ai commencé hier à remplir un agenda spécialement dédié à la thèse. On m'a offert vendredi un magnifique agenda avec de belles photos du monde entier, et j'ai décidé d'y inscrire religieusement chaque semaine le travail fait et à faire. L'agenda, c'est un peu comme le blog, il me permet en quelque sorte d'extérioriser (voire d'exorciser !) mes angoisses : une fois les projets écrits, ils commencent à exister réellement, et ils ne sont plus des pensées secrètes qui n'existent que dans la conscience de celui qui les élabore...

Verba volent, scripta manent comme dirait l'autre.

Posté par etcantal à 11:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
23 décembre 2008

Pour la Suisse, tapez 2...

chalet2Changement de cap pour... la Suisse !

La Suisse c'est bien, la Suisse c'est beau, la Suisse c'est propre, et surtout, c'est bon pour les impôts.

C'est notre choix numéro 2, et c'est vrai que par certains côtés, c'est très tentant :

- en Suisse, il y a du bon fromage (certes en France aussi);

- en Suisse, on peut faire du ski (même si je ne sais presque pas en faire mais je me vois bien dans un chalet au coin dela cheminée en train de manger une bonne fondue);

- en Suisse, on n'est pas loin de Paris (du moins c'est plus près que Bombay), pratique pour voir son directeur de thèse;

- en Suisse, les messieurs et les dames de l'administration ont l'air plus efficaces qu'en France;

- en Suisse, les trains arrivent à l'heure;

- en Suisse, on parle allemand, ça tombe bien, faut que j'améliore mon allemand;

- en Suise, il y a des universités.

En gros, je n'y vois pas d'inconvénient majeur, si ce n'est le coût de la vie (mon dieu les loyers!), et je suis sûre que les réductions d'impôts ne nous concerneront pas vraiment, à moins de devenir millionnaires d'ici là. C'est du côté de L. (nous le nommerons ainsi pour éviter que la horde de ses fans n'inonde ce blog) que ça coince : la Suisse c'est bien mais il fait trop froid.

Pour la Suisse, tapez 2 ! 

Posté par etcantal à 17:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Pour l'Inde, tapez 1...

indeDans le top 10 des destinations potentielles pour notre expatriation nous avons l'Inde. Pour le coup, le changement serait radical ! Mais pourquoi l'Inde d'abord ?

- parce que c'est loin et plus depaysant tu meurs (bon ok sinon il y a la Chine aussi);

- parce c'est le pays où tout à l'air possible, étant donné leur croissance (du moins vu de chez nous);

- parce que le problème du pouvoir d'achat ne se poserait pas pour nous (Jean-Pierre Pernaut si tu nous lis...);

- parce que j'ai fait du sanskrit (rien à voir avec la choucroute mais je tenais à le dire);

C'est du point de vue des inconvénients que ça se corse :

- des fois, il y a des attentats;

- des fois, on attrape des maladies;

- des fois, la moindre démarche administrative peut donner des envies de meurtre;

- le plus dur, ça va être de trouver un boulot en rapport avec ma thèse, qui n'a absolument rien à voir avec l'Inde, si ce n'est les vagues notions de sanskrit ici et là.

Cela dit, je suis bien tentée... A tester !

Posté par etcantal à 17:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]